Jean-Paul Delevoye et Jean-Baptiste Djebbari ont reçu des représentants de la RATP

  • Partager l'article

Système universel de retraites : Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire aux Retraites et Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat chargé des Transports ont reçu ce jour des représentants de la RATP

Une première réunion qui initie la concertation sur la mise en place du système universel

Jean-Paul Delevoye et Jean-Baptiste Djebbari ont reçu aujourd’hui les organisations syndicales représentatives des salariés de la RATP. Cette réunion initie la concertation sur la mise en place du futur système de retraite pour les agents de la RATP et notamment sur les transitions nécessaires au passage du régime spécial au système universel. Cette rencontre sera suivie de plusieurs réunions bilatérales. La concertation, dont le Président de la République et le Premier ministre ont rappelé à plusieurs occasions l’importance majeure, se poursuivra ainsi de manière nourrie dans les semaines qui viennent. Elle conduira à l’élaboration du projet de loi qui sera transmis au Parlement avec pour objectif un vote d’ici à l’été prochain.

Le haut-commissaire et le secrétaire d’Etat ont rappelé, conformément aux orientations définies par le Président de la République et le Premier ministre, les ambitions de justice sociale portées par le projet de système universel de retraite. Ils ont souligné que la concertation qui s’ouvre avec les représentants des organisations syndicales de la RATP devait conduire à préciser les garanties annoncées par le Premier ministre, notamment en ce qui concerne la prise en compte de la pénibilité dans le futur système et la durée des périodes de convergence qui serait jugée nécessaire.

Dans le système universel de retraite, afin de garantir un haut niveau de protection sociale pour tous, les salariés de la RATP cotiseront pour leur retraite sur la totalité de leur rémunération (primes comprises), comme les salariés du privé dans le système actuel.
Le rapport du haut-commissaire aux retraites propose pour la convergence entre le régime spécial et le système universel de retraite une transition très progressive avec notamment :
  • La garantie que la partie de carrière réalisée avant la mise en place du système universel de retraite restera régie par les règles actuelles, notamment la règle des 6 derniers mois pour les salariés de la RATP.
  • Une durée de transition d’au moins 15 ans.

Contacts presse :
communication-retraites@retraites.gouv.fr
Elisabeth Sawicki : 06 17 58 70 80 – Angèle Marion : 01 40 56 46 78